aquatinte


aquatinte

aquatinte [ akwatɛ̃t ] n. f.
aqua-tinta 1817; it. acqua tinta « eau teinte »
Gravure à l'eau-forte imitant le lavis. gravure. Les aquatintes de Goya. Graveur d'aquatintes ou AQUATINTISTE n.

aquatinte nom féminin (italien acquatinta, eau colorée) Procédé de gravure à l'eau-forte imitant le lavis.

aquatinte
n. f. Didac. Gravure à l'eau-forte imitant le lavis, l'aquarelle.

⇒AQUA(-)TINTE, AQUA-TINTA, AQUATEINTE, (AQUATINTE, AQUA-TINTE) subst. fém.
A.— GRAV. Procédé de gravure à l'eau forte imitant les dessins au lavis faits à l'encre de Chine, au bistre ou à la sépia :
1. ... une salle à manger de la dernière vulgarité, tendue d'un mauvais petit papier briqueté, chargé de mousses par intervalles égaux, ornée de gravures à l'aqua-tinta dans des cadres dorés, ...
BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 379.
2. En retournant, songé avec Soulier à faire ensemble de l'aquatinte d'après mes dessins : je retoucherai à la pointe.
E. DELACROIX, Journal, t. 1, 1852, p. 92.
3. C'est pour l'aquateinte que s'est produit le changement d'utilisation le plus significatif. L'aquateinte ne servait guère autrefois que d'appoint; qu'à garnir les tailles au moyen de grisés plus réguliers, et plus facilement obtenus que par d'autres tailles entrecroisées. Quelques graveurs contemporains (l'illustrateur Alexeief en tête) en ont fait un moyen d'expression en soi, où la taille est ramenée à son tour au rang d'appoint, quelquefois même inemployée.
Arts et litt. dans la société contemp., t. 1, 1935, p. 2814.
Rem. Attesté, à partir de Ac. 1835, ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
B.— P. ext. Une aqua-tinta. Gravure exécutée suivant ce procédé. :
4. ... il parcourut toutes les autres séries de ses eaux-fortes et de ses aqua-tintes, ses proverbes d'une horreur si macabre, ses sujets de guerre d'une rage si féroce, sa planche du garot enfin, dont il choyait une merveilleuse épreuve d'essai, imprimée sur papier épais, non collé, aux visibles pontuseaux traversant la pâte.
HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 134.
DÉR. Aquatintiste, subst.Personne qui exécute des gravures à l'aquatinte. Attesté ds Lar. 19e, Ac. 1932, ROB. (1866, Lar. 19e; suff. -iste).
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. Pour la prononc. par [kw] du groupe qu + a dans les mots composés de l'élément aqua-, cf. aquafortiste. 2. Forme graph. — Ac. 1932 enregistre uniquement la forme aquatinte. ROB. écrit : aquatinte ou aqua-tinta et précise le plur. : des aquatintes ou des aqua-tinta. Aquateinte est un essai mod. de francisation. 3. Hist. — Les dict. hist. de Ac. 1835 à Pt Lar. 1906 emploient tous comme vedette la forme aqua-tinta en signalant toutefois la possibilité de la forme aqua-tinte (cf. Ac. 1835, Lar. 19e, LITTRÉ) ou aquatinte en un seul mot (cf. Ac. 1878 et Pt Lar. 1906). BESCH. 1845 emploie parallèlement comme vedette : aqua-tinta ou aqua-tinte. Le dernier dict. à transcrire aqua-tinta est DG : à-kwà- ( = []). Dér. Aquatintiste : []. Pt Lar. 1906 écrit aqua-tintiste ou aquatintiste.
ÉTYMOL. ET HIST. — a) 1819 aqua-tinta (BOISTE); b) 1829 aquatinte (BOISTE).
a empr. à l'ital. acquatinta grav. littéralement « eau colorée » attesté dep. le XIXe s. (DEI); b francisation de a.
STAT. — Fréq. abs. littér. :11.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BOUILLET 1859 (s.v. aqua-tinta). CHESN. 1857 (s.v. aqua-tinta). — COMTE-PERN. 1963. — DACIER 1944. — Éd. 1913. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 68 (aquatinta). — SPR. 1967.

aquatinte [akwatɛ̃t] n. f.
ÉTYM. 1817, in D. D. L.; ital. acqua tinta « eau teinte ».
Didactique.
1 Procédé de gravure à l'eau-forte imitant le lavis. || Estampes à l'aquatinte. || Faire de l'aquatinte.
1 En retournant, songé avec Soulier à faire de l'aquatinte d'après mes dessins : je retoucherai à la pointe.
E. Delacroix, Journal 1823-1850, 4 mai 1824, t. 1.
2 Battant les rues, cette nuit, nous rencontrons deux jeunes filles, portant ces chapeaux qu'on voit dans les estampes à l'aquateinte d'après Lawrence, ces grands chapeaux d'où pend une dentelle noire, dont les pois semblent faire danser sur la figure des femmes des grains de beauté (…)
Ed. et J. de Goncourt, Journal, t. I, p. 262.
Les aquatintes de Goya. Gravure. || Des aquatintes.
REM. La forme aqua-tinta ou aquatinta (Balzac, Illusions perdues) est archaïque. — On trouve aussi les graphies aqua-tinte (Huysmans) et aquateinte (in T. L. F.).
2 (Une, des aquatintes). Gravure à l'aquatinte.
DÉR. Aquatintiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aquatinte — de Karl Bodmer (1841) …   Wikipédia en Français

  • AQUATINTE — n. f. Espèce de gravure à l’eau forte, imitant les dessins au lavis. Des aquatintes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • aquatintiste — aquatinte [ akwatɛ̃t ] n. f. • aqua tinta 1817; it. acqua tinta « eau teinte » ♦ Gravure à l eau forte imitant le lavis. ⇒ gravure. Les aquatintes de Goya. Graveur d aquatintes ou AQUATINTISTE n. aquatintiste [akwatɛ̃tist] n …   Encyclopédie Universelle

  • tinte — aquatinte tinte …   Dictionnaire des rimes

  • Los Caprichos — Capricho n.º 1. En prélude de ses Caprichos, série de satires sur la société espagnole de son temps, Goya s est représenté de façon satirique, comme un personnage important Los Caprichos (Les Caprices) est une série de 80 gravures du peintre… …   Wikipédia en Français

  • Peter Perez Burdett — Tête d homme (l un des nombreux tableaux pour lesquels Burdett a posé) Nai …   Wikipédia en Français

  • aqua-tinta — ⇒AQUA( )TINTE, AQUA TINTA, AQUATEINTE, (AQUATINTE, AQUA TINTE) subst. fém. A. GRAV. Procédé de gravure à l eau forte imitant les dessins au lavis faits à l encre de Chine, au bistre ou à la sépia : • 1. ... une salle à manger de la dernière… …   Encyclopédie Universelle

  • aqua-tinte — ⇒AQUA( )TINTE, AQUA TINTA, AQUATEINTE, (AQUATINTE, AQUA TINTE) subst. fém. A. GRAV. Procédé de gravure à l eau forte imitant les dessins au lavis faits à l encre de Chine, au bistre ou à la sépia : • 1. ... une salle à manger de la dernière… …   Encyclopédie Universelle

  • aquateinte — ⇒AQUA( )TINTE, AQUA TINTA, AQUATEINTE, (AQUATINTE, AQUA TINTE) subst. fém. A. GRAV. Procédé de gravure à l eau forte imitant les dessins au lavis faits à l encre de Chine, au bistre ou à la sépia : • 1. ... une salle à manger de la dernière… …   Encyclopédie Universelle

  • Graveur — Gravure Pour les articles homonymes, voir Gravure (homonymie). Dans le domaine artistique, le terme gravure est un mot ambigu qui désigne : une technique, le fait de « graver », c est à dire creuser ou inciser un matériau ;… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.